Historique

Comité de pilotage à Cancun, au Mexique, en mars 2014, dans le cadre d’une réunion préparatoire à la création du RESUFF organisée par l’AUF
 
Leila Saadé du Liban, actuelle présidente du RESUFF, Marie-Linda Lord du Canada, actuelle vice-présidente du RESUFF et Marie-Monique Rasoazananera de Madagascar, actuelle secrétaire-adjointe du RESUFF,  (toutes trois apparaissant sur la photo) avaient été invitées à participer à cette réunion préparatoire en mars 2014 à Cancun au Mexique pour discuter de la création d’un réseau de femmes ayant des responsabilités administratives au sein d’universités de la Francophonie. Ce comité de pilotage  avait recommandé la création du RESUFF.

Le Réseau francophone des femmes responsables dans l’enseignement supérieur et la recherche (RESUFF) a été créé à l’initiative de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), afin de promouvoir l’égal accès des femmes aux postes de responsabilité dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Il a bénéficié, depuis mars 2014, date de la première réunion du comité de pilotage, du soutien de l’AUF.

Le RESUFF a été lancé, en novembre 2015, à Dakar, au Sénégal, à l’occasion de son premier colloque « Femmes universitaires, femmes de pouvoir ? ». Ce colloque a été nommé  Évènement du XVème Sommet des chefs d’État et de Gouvernement de la Francophonie ». Dès sa fondation, le RESUFF met en place avec le concours de l’Université Rennes II, des sessions de modules de formation en ligne sur le genre. De 2015 à 2018, ce sont trois sessions de modules de formation en ligne sur le genre qui ont été offertes par l’Université Rennes II.

Le RESUFF, qui compte aujourd’hui 66 membres institutionnels, associatifs et individuels, a tenu son Assemblée constitutive le 16 octobre 2015. ll œuvre pour la création de l’« Observatoire francophone du Genre à l’université » et milite à travers ses actions pour une université égalitaire et la diffusion des bonnes pratiques.

Bureau de direction élu en octobre 2019. De gauche à droite: Leila Saddé, présidente; Marie-Monique Rasoazananera, secrétaire adjointe; Christine Rivalan-Guego, trésorière; Mahadié Outhman Issa, vice-présidente institutionnelle; Cristina Robalo Cordeiro, secrétaire. Absente: Marie-Linda Lord, vice-présidente individuelle.
%d blogueurs aiment cette page :