Mot de la présidence – Bureau de direction

Leila SAADÉ, Présidente du Bureau de direction du RESUFF

Le Réseau Francophone des Femmes Responsables dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche (RESUFF), créé le 16 octobre 2015, est un réseau membre de l’Agence Universitaire de la Francophonie qui a pour missions principales de promouvoir l’accès des femmes aux postes de responsabilité dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et de lutter contre toutes les discriminations dont sont victimes les femmes, plus particulièrement universitaires.

Afin d’atteindre ces objectifs, le RESUFF met à l’honneur la formation pour une université égalitaire. C’est, ainsi, que l’Université Rennes 2 assure, depuis le 1er novembre 2015, une formation en ligne sur le Genre, comprenant trois modules qui trouvent leur source dans la convention de partenariat avec l’Organisation Universitaire Interaméricaine et propose aux femmes universitaires des outils pour les former aux stratégies professionnelles et institutionnelles.

Le RESUFF œuvre, aussi, pour la mise en place de « l’Observatoire francophone du Genre à l’Université » qui sera porté par un Consortium international d’établissements universitaires. Il aura pour objectif de permettre l’élaboration d’un état des lieux de la situation des femmes à l’Université en se basant sur des indicateurs spécifiques à l’espace francophone, afin d’impulser des politiques favorisant l’égalité dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et d’en mesurer l’évolution dans le temps.

Le RESUFF se mobilise également pour faire triompher une culture de l’égalité. A cette fin, il dénonce les discriminations et lutte pour déconstruire les stéréotypes, profondément ancrés dans les mentalités et lourds de conséquence, à travers les colloques et les manifestations scientifiques qu’il organise. Il favorise, aussi, la mise en place de politiques universitaires égalitaires et le partage des bonnes pratiques dans le domaine de l’égalité femme-homme, contribuant, ainsi, au développement institutionnel par une approche « genre », assurance qualité des établissements universitaires.

Enfin, le RESUFF œuvre pour créer une solidarité entre les femmes universitaires, les mobiliser pour faire avancer la cause de l’égalité entre les femmes et les hommes et les encourager à braver l’hostilité à leur objectif, en leur donnant les moyens d’abattre les obstacles sur leur chemin. Ce faisant, il dynamise la société, met en œuvre une grande valeur de la démocratie qui est le principe de l’égalité des droits et des devoirs, ainsi que son corollaire celui de l’égalité des chances, plus particulièrement, dans le milieu universitaire et favorise l’harmonie qui devrait commander « le tout » que nous constituons et qui est la condition indispensable à l’humanité de ce monde.